Danse avec l’obstacle, première du OFF 2014

Danse avec l'obstacle
Un an déjà est passé depuis ma première participation au Festival OFF d’Avignon. Deuxième année d’une expérience extraordinaire à la découverte de la création artistique et du spectacle vivant ainsi qu’à la rencontre des artistes.

Pour cette nouvelle année, j’ai eu la chance de participer aux répétitions générales de plusieurs pièces. L’une des premières fut « Danse avec l’obstacle » avec Marianne Sergent et Trinidad (Théâtre de l’Etincelle, 13h40).

Duo de choc où l’on retrouve ces deux actrices qui n’en sont pas à leur première prestation commune sur les planches. L’année dernière déjà, elles m’avaient enchantée avec « Et pendant ce temps Simone Veille » qu’elles jouaient avec deux autres consœurs. Leur grande complicité s’exprime encore dans ce nouveau texte qu’elles ont écrit ensemble.


Le statut de la femme, la vie qui s’acharne des fois, le bilan que l’on fait à certains moments de son existence, autant de thématiques qui leur tiennent à cœur et qu’elles nous délivrent avec beaucoup d’humour et de dérision. On rigole beaucoup, on réfléchit sur sa propre vie et on repense à ces périodes de questionnement que l’on a tous connues. Dans ce face à face entre le public et ce duo aux cheveux de feu, Marianne et Trinidad nous parlent, avec leur malice habituelle, de ces moments charnières et nous font passer un message essentiel qui parlera autant aux femmes qu’aux hommes.

Au lieu de prendre les problèmes de manière négative et pessimiste, Danse avec l’obstacle, contourne-le, joue avec et vois ce qu’il peut t’apporter. Tum tum tum tum tum tum tum tum tum !
Une pièce à ne pas manquer, vous en ressortirez plein d’énergie tant celle de Marianne et de Trinidad est communicatrice.

Allez Danse avec l’obstacle, tum tum tum tum tum tum tum tum…. !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.