Les peurs de Madame K nous parlent

Com1Even - Les peurs de Madame K nous parlent OFF 2015

Madame KCe matin à 10h30, le rendez-vous est pris avec Madame K. Je ne la connais pas encore, elle m’a été recommandée par une amie, je vais donc la rencontrer dans quelques minutes. En rentrant dans la salle, je suis déjà étonnée en voyant que tout le décor est accroché au plafond, relié par des poulies qui seront ensuite actionnées par deux machinistes pendant toute la représentation. La scène est un peu particulière aussi, la rencontre avec Madame K va être une expérience.

Mais qui est Madame K ? Elle nous est présentée dès le début par Vincent Clergironnet, narrateur, interprète et auteur de la pièce. Il nous raconte l’histoire de cette femme qui a fait de ses peurs, ancrées depuis son enfance, des réalités. « Dans le monde de Madame K, il suffit que l’on ait peur d’une chose pour qu’elle se produise ». Peur de l’accident, peur de l’oubli, peur de perdre son temps, peur de l’inconnu, peur de l’autre. Madame K vit une vie terne où tout bruit, tout changement dans ses habitudes est synonyme d’angoisses et de névroses.

Pour se prémunir de tout tracas, Madame K organise tout à la seconde près. Elle prévoit tout et fait des listes pour être certaine de ne rien oublier. Avant chaque déplacement elle pense à tout ce qui pourrait se passer, rempli son sac de multiples objets, de médicaments au cas où il se passerait quelque chose. Dans cette vie, aucune place n’est laissée à l’épanouissement, la surprise ou l’étonnement.

Le monde la malmène. Les événements quotidiens lui tombent dessus et la bousculent. La scène mobile lui fait parfois perdre pied et la transporte. Ballotée par la vie qu’elle se crée, cette même vie va pourtant l’emporter vers un destin qu’elle se refusait jusque-là.

Ces moments clés où une vie bascule et nous oblige à sortir de notre chemin tout tracé. Ces moments où tout peut changer, en positif ou en négatif. Ici, le changement sera positif, le parcours va devenir initiatique. L’envie de liberté remonte à la surface. Le monde de Madame K va se transformer. Madame K va se révéler. Les personnes rencontrées sont les mêmes, les obstacles aussi mais son point de vue a changé.

Son instinct va se développer et elle va de nouveau faire confiance en la nature des choses. Avant, elle attendait le soir de se coucher car, comme elle le dit si bien, « quand je dors il se passe des choses mais au moins je ne m’en rends pas compte ». Elle va maintenant réapprendre à ressentir positivement les choses qui l’entourent. Elle va se rendre compte que les rouages du monde peuvent l’amener vers de belles choses, que l’on peut grandir devant chaque obstacle. L’autre n’est plus une menace mais une rencontre. Madame Kapeurdetou va lâcher prise et va devenir, pour notre grand plaisir, Madame Kébiendensapo.

Un spectacle féérique, qui nous fait nous interroger avec humour sur nos propres peurs et notre perception de l’autre. Il nous rappelle qu’en changeant légèrement notre angle de vue, qu’en interrogeant nos jugements que l’on croyait acquis, notre vie peut se transformer du tout au tout.

Un grand bravo à la Compagnie Demain il fera jour qui relève un sacré défi chaque jour pour monter en moins de 2 heures et démonter en 20 minutes le décor de cette pièce unique. Bravo également aux machinistes qui réalisent leur ballet sur scène, apportant une dimension toute particulière à la pièce.

Pour en savoir plus sur le décor magique de Madame K, visualisez ma chronique dans l’émission « Au coeur du OFF » sur la Festival OFF TV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.