Réfléchir avant d’ écrire …

Com1Even

Com1Even - Réfléchir avant d'écrire
Cela fait plusieurs semaines que je n’ai pas écrit d’article pour ce blog. Que dire après ces événements qui nous ont tous choqués et qui nous marqueront à jamais ? Comment avoir une réaction juste ? Pourquoi écrire un article supplémentaire alors qu’internet est déjà surchargé de commentaires, de chroniques et autres phrases de soutien ?
Et pourtant, après cette longue période ce qui ressort pour moi aujourd’hui c’est un réel questionnement sur le rôle que joue les professionnels de la communication et particulièrement le poids qu’ont les mots qu’ils utilisent particulièrement à l’ère du numérique.

Quel poids ont les mots aujourd’hui ?

A une période où tout se virtualise, où tout passe et disparaît très vite, les mots s’enchaînent sans avoir été pensés.
Entre Twitter qui donne à notre cerveau l’habitude de récupérer l’information en 140 caractères puis de passer à la suivante en une demie seconde ou Snapchat qui publie des photos qui ne sont accessibles que pour quelques minutes, pourquoi réfléchir avant d’écrire puisqu’une autre information aura recouvert la nôtre le temps de cligner des yeux.
Est-ce que cette immédiateté nous permet alors d’exprimer sur le net tout et n’importe quoi sous le coup de l’émotion, sans prendre le temps de réfléchir à ce que l’on veut réellement dire, ou aux conséquences des mots que nous allons poser sur la toile ?

citoyen-reseaux-sociauxÉvidemment j’ai lu, beaucoup, pour essayer de comprendre. Certains articles m’ont aidée, d’autres m’ont choquée, voire atterrée. Lors de ces lectures, je suis tombée sur cet article publié sur le site www.webmarketing-conseil.fr rédigé par Rudy Viard et intitulé “7 pistes pour une attitude citoyenne sur les réseaux sociaux”.

Il exprimait une partie de ce que je commençais à avoir en tête et tout particulièrement le point numéro 6 : “Posons-nous la question de savoir ce que nous voulons comme société”.

“Posons-nous la question de savoir ce que nous voulons comme société”

En tant que communicante, cette question me parait d’autant plus primordiale. Dans notre métier, nous nous exprimons évidemment en notre nom propre, mais nous sommes également chargés de conseiller des entreprises, des porteurs de projets sur la stratégie de communication qu’ils doivent mettre en place. Nous écrivons les mots qu’ils doivent utiliser pour parler de leur activité, répondre à leurs clients et prospects. Nous les guidons sur l’attitude à avoir sur les réseaux sociaux ou lors de leurs prises de parole en public.
Communicare signifie “être en relation”, “mettre en commun”. Communiquer c’est donc partager son point de vue. Bien que virtuels, nous utilisons des mots afin qu’ils soient lus par d’autres, que nous voulons mettre en commun pour exprimer notre opinion et ce qui nous anime.
Mais si nous n’écrivons que des critiques, si nous ne publions que des informations négatives, si nous n’utilisons que le sensationnel pour attirer l’attention, quelle genre d’image, de représentation partageons-nous ?
Répandre les peurs, en créer et critiquer c’est assez facile. Il semblerait aujourd’hui que cela soit un sport mondial et que la course au buzz et à l’audimat pousse les journalistes des médias traditionnels et des médias online à une surenchère dans le négatif. Est-ce vraiment cette société que nous souhaitons ?

Positif ne veut pas dire naif

Ne pouvons nous pas proposer quelque chose de plus positif ? Je ne dis pas qu’il faut voir uniquement le positif et présenter notre monde comme étant rempli de fleurs et de bisounours.
Être positif ne signifie pas, quoiqu’en pensent certains, être naïf. Être positif, c’est analyser ce qui se passe autour de nous et essayer de voir le verre plutôt à moitié plein qu’à moitié vide.
Si nous nous focalisons sur les actions plutôt que de rechercher le buzz permanent. Si nous aidons ceux qui agissent plutôt que de laisser une tribune à ceux qui ne propagent que de la haine et des critiques stériles et souvent infondées, les mots n’auront-ils pas un effet plus positif ?

Ces derniers temps en région PACA, où je vis depuis plusieurs années maintenant, les informations négatives ont inondé mon tweetwall et autres flux d’informations. Entre les résultats des élections, les morts sur Marseille tués par arme à feu et autres faits divers sordides, l’image de cette belle région paraît assez sombre. Et pourtant, beaucoup y vivent sereinement, aiment cette région aux paysages variés et au climat très clément. Certains veulent que ses habitants avancent ensemble et plein de belles initiatives naissent un peu partout. Pourtant en entendons-nous parler autant que les faits divers ? Malheureusement pas, …

Soyons acteurs, créons sur le net ou dans la rue, des lieux d’expressions positives

Je vais donc terminer cet article en présentant rapidement une initiative dans cette belle ville de Marseille, qui est portée par une amie (tant pis si je ne suis pas très objective). C’est la création d’un salon de thé Bonnes Nouvelles. Aurélie était fatiguée de n’entendre que des informations négatives, elle a donc décidé de créer un lieux 100% positif où nous pourrons nous informer sur les alternatives menées localement en réponse aux problèmes de notre société tout cela en mangeant sainement ou en échangeant autour d’une boisson chaude ou froide. Bref, un lieu où il fait bon vivre où l’on peut travailler, rencontrer, partager.
Et comme tout le monde ne peut pas venir à Marseille, elle rédige, avec un regard critique mais bienveillant et constructif, des articles sur son blog qui relatent ces initiatives positives qui sont créées à travers le monde. Une vraie bouffée d’air frais dans tous ces médias moroses.

Salon de thé Bonnes Nouvelles

Le lieux n’existe pas encore, le projet est en cours, mais vous pouvez suivre son blog et la soutenir dans la réalisation de ce beau projet. Des idées comme ça, il devrait en fleurir plus souvent. En tout cas on devrait en parler plus dans nos médias pour montrer à tous qu’il est possible d’agir chacun à son échelle.
Sur ce blog pas de course au superlatif pour attirer l’attention, pas de recherche systématique de faire le buzz pour créer artificiellement une émotion, sur ce blog de l’info, de l’analyse, du positif, rien que du positif !

C’est en allant à contre-courant que l’on en crée un nouveau. Et je pense que nous communicants (consultants, journalistes, blogueurs, …), nous nous devons de réfléchir avant d’écrire ou de nous exprimer tant nous connaissons la valeur et la force des mots. Vouloir être lu à tout prix car nous avons choisi de choquer ou d’effrayer est un chemin, vouloir informer et donner envie d’agir en est un autre. C’est celui que je choisis et c’est ma manière de travailler au quotidien.

Pour suivre les aventures du Salon de thé Bonnes Nouvelles sur Facebook
Illustrations : www.webmarketing-conseil.fr et Free digital Photos

Consultante en communication (en agence et en entreprise) depuis plus de 10 ans, j’ai créé l’agence Com1Even en 2013. Depuis, j’accompagne les TPE / PME, les créateurs d’entreprise et les associations du Vaucluse et de la région PACA dans la création et la refonte de leurs outils de communication. Je transmets également mes connaissances via des formations dédiées à la communication sur le web et au personal branding.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.